Un ami pose quelques questions à F.Hollande…

La France est la cinquième puissance mondiale ce qui reste malgré tout une performance de tous les gouvernements qui se sont succédés depuis 30 ans. Elle siège au conseil de sécurité de l’ONU grâce à son histoire et son rôle déterminant même si mal commencé dans la 2° guerre mondiale. Les pays émergents vont inéluctablement nous dépasser : la Chine l’a fait bientôt l’Inde, le Brésil etc… Lire la suite

Mélenchon est-il un benêt ?

On a tant vanté son talent, que son abattement surprend !

Le voilà capable de faire disparaître le parti communiste dans sa manche, d’imposer dans les médias et les sondages un improbable « Front de Gauche », de tonner et gronder comme feu Marchais, de faire avaler à des gogos ébahis le SMIC à 1700€ sans que le coût de la vie n’augmente, la régularisation automatique des sans papier, le retour immédiat aux 35H et à la retraite à 60 ans pour tous, le remboursement de 100% des frais de santé, le blocage des loyers, et le tout, simplement en faisant payer les riches, l’Europe, les entreprises et jamais les citoyens ! Lire la suite

A Madame Pompili…

Madame Pompili me reproche de prendre une femme comme suppléante, je suppose qu’elle aurait souhaité que je laisse ma place car ce serait tellement plus facile de voir les candidats nommés par les partis politiques. Nous nous verrons en juin, si les socialistes l’acceptent toujours comme candidate ou si, comme on le dit, tel ou tel « homme », socialiste, n’envisagerait pas de s’asseoir sur les accords passés.

L’analyse de Madame Pompili est intéressante : elle voit Hollande perdre !

En effet, s’il gagne, le non-cumul des mandats, qu’il a promis, sera voté et ma suppléante sera députée, dès les prochaines élections territoriales ou municipales.

C’est cela l’inexpérience politique : à trop vouloir prouver, on s’égare!

Je vote Sarkozy

Sans état d’âme, je voterai après-demain pour Nicolas Sarkozy. Trois raisons me conduisent à ce choix qui ne doit rien au conformisme, ni à la lassitude mais tout à la nécessité de voir la France reprendre son rang, à la connaissance intime des dossiers à traiter, à la mesure des efforts à faire, à l’indicible pression des autres acteurs du monde, et aussi, à l’inadéquation, des politiques préconisées par François Hollande, à la réalité économique et sociale actuelle. Lire la suite