A Madame Pompili…

Madame Pompili me reproche de prendre une femme comme suppléante, je suppose qu’elle aurait souhaité que je laisse ma place car ce serait tellement plus facile de voir les candidats nommés par les partis politiques. Nous nous verrons en juin, si les socialistes l’acceptent toujours comme candidate ou si, comme on le dit, tel ou tel « homme », socialiste, n’envisagerait pas de s’asseoir sur les accords passés.

L’analyse de Madame Pompili est intéressante : elle voit Hollande perdre !

En effet, s’il gagne, le non-cumul des mandats, qu’il a promis, sera voté et ma suppléante sera députée, dès les prochaines élections territoriales ou municipales.

C’est cela l’inexpérience politique : à trop vouloir prouver, on s’égare!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*