Une rentrée ô combien chargée

Nouveau carton invitation Olivier Jardé rentrée 2016

Cher(e) ami(e),

Les dix prochains mois seront cruciaux pour l’avenir de notre pays. Trois étapes sont à ne pas manquer : la primaire de la Droite et du Centre en novembre, puis les élections présidentielles et législatives en mai/juin. Toutes ces échéances mettront enfin un terme à ce triste spectacle de la gauche au pouvoir.

Dans la suite de mon action politique, j’ai déclaré ma candidature en février dernier pour les élections législatives. Un sondage demandé par le Nouveau Centre me place comme le meilleur candidat de la Droite et du Centre et, surtout, comme le seul à pouvoir battre Barbara Pompili qui, rappelons-le, représente le gouvernement dans notre circonscription. Pour les détails, je vous ai mis les résultats exhaustifs de ce sondage dans cet article.

Cette tendance en ma faveur a été confirmée par un deuxième sondage réalisé en juillet à la demande de l’UDI. J’ai donc pris la décision, avec Anne Pinon, maire de Dury et conseillère régionale LR, de former un binôme Nouveau Centre – Les Républicains comme l’avaient fait, et avec succès, Brigitte Fouré et Alain Gest aux élections municipales d’Amiens en 2014. Je tiens à remercier Hervé Morin, le Président du Nouveau Centre, pour son soutien public que vous pouvez voir à la fin de cette newsletter.

La commission d’investiture de l’UDI, malgré toutes ces données, ne m’a pas retenu lors d’un marchandage parisien comme nous les détestons tous. Ils n’ont à aucun moment évalué la qualité des candidats, leur capacité à gagner dans des circonscriptions difficiles et ont justifié cela par un hypothétique «apprentissage». Je déplore cette façon de faire de la politique et irai jusqu’au bout de ma démarche avec Anne Pinon.

Mais avant ces élections auront lieu une autre échéance tout aussi cruciale : les français devront s’exprimer au préalable en novembre par le choix du candidat de la Droite et du Centre à l’élection présidentielle.

Je souhaite ici engager un débat avec les électeurs de la deuxième circonscription avant les primaires en prolongement des commissions que j’avais constituées et qui ont déjà réfléchi sur la sécurité, le chômage, la santé, l’éducation et la culture. Il faudra y ajouter l’immigration et l’intégration. On pourra aussi réfléchir sur le cumul des mandats. À titre personnel, en cas d’élection comme parlementaire, je renoncerai à mes mandats locaux et n’exercerai qu’un seul mandat de cinq ans en tant que député.

S’agissant de tous ces sujets, j’indiquerai mes analyses comme mes préférences avec Anne Pinon. En tant que centriste, je prendrai part au débat de la primaire et, dans la clarté, nous pourrons apporter un soutien au candidat qui, en reprenant la plus large part de nos propositions, nous aura convaincu qu’il est le Président dont la France a besoin.

Je tiens aussi à vous inviter à un apéritif de rentrée qui aura lieu ce jeudi à 19h au bar le Forum. À cette occasion, j’aurai une annonce à vous faire.

Amitiés,

Olivier JARDÉ

PS : l’apéritif de rentrée, initialement prévu à 18h30, aura lieu à 19h.

 

Hervé-Morin 2

Hervé MORIN,
Président du Nouveau Centre,
Président de la région Normandie :

Olivier Jardé, Président du Nouveau Centre de la Somme, a mon entier soutien pour continuer à représenter à l’Assemblée Nationale la deuxième circonscription de la Somme qu’il connait parfaitement. Seul un binôme homme/femme Nouveau Centre/Les Républicains peut reconquérir cette circonscription difficile comme il a déjà été fait pour la reconquête de la mairie d’Amiens.

 

Ma méthode & mon projet pour Amiens en 2014

OJ gare la valléeOlivier Jardé, Président du Nouveau Centre de la Somme

Ma Méthode

  • Je suis chirurgien !

Les harangues qui font vibrer les foules, applaudir les militants et enflammer les congrès ne sont pas « mon truc » et je ne m’y sens pas à l’aise. S’il m’arrive parfois de minimiser la maladie par crainte de faire mal, je ne me résous jamais à promettre la guérison sans une chance raisonnable d’y parvenir, et rien ne m’indispose plus que les charlatans qui attirent les badauds avec des remèdes à six sous ! Lire la suite

Dernière ligne droite

 » La grâce, c’est peut être de voir ce qu’il faut choisir et ce à quoi il faut renoncer » Jacques de Bourbon-Busset (Académicien)

Voici le dernier texte de ce blog ouvert pour cette campagne législative. J’ai souhaité, au quotidien, vous donner mes analyses, mes propositions et je suis heureux des échanges que nous avons pu avoir sur beaucoup des sujets abordés.

Centriste, j’ai spontanément soutenu l’initiative de Jean-Louis Borloo de réunifier les Centres pour conforter l’aile gauche du Président de la République. Je lui avais dit que son projet perdrait tout sens si, à l’automne 2011, il ne décollait pas dans les sondages car loin de conforter Nicolas Sarkozy, il diviserait la majorité. Il a fait la même analyse en se retirant. Lire la suite