Proximité – J’assure notre avenir ! TGV : par Amiens et non par Rouen

J’ai toujours milité pour le barreau Roissy-Picardie, dont la mise en service se fera entre 2017 et 2020. Mais cette « consolation », ne signifie pas rejoindre le réseau TGV.
Le véritable enjeu d’attractivité pour la ville d’Amiens de 2030-2040 se situe dans le tracé du futur TGV Paris-Londres.
Cette ligne, inscrite au Schéma National des Infrastructures de Transport à l’article 12 de la loi de 2008, précisait : Paris-Londres par Amiens.
Mais, depuis 2010, avec le lancement du projet Grand Paris et de la ligne TGV Paris-Normandie, une modification du SNIT place Amiens et Rouen en compétition.

Avec des élus forts comme Laurent Fabius, ROUEN se mobilise alors que le 25 Mai 2011, à Rouen , Gilles Demailly a participé aux débats d’une conférence promotion du TGV en faveur de ROUEN sans se manifester, sans en tirer de conclusions pour une nécessaire mobilisation de la Picardie, et sans intervenir auprès des élus normands !

A Chantilly, pour défendre le projet du barreau Roissy Picardie, lors des conclusions de la Commission du débat public Roissy-Picardie.

Article publié dans mon journal de campagne

1 réflexion sur « Proximité – J’assure notre avenir ! TGV : par Amiens et non par Rouen »

  1. Bonjour Mr Jardé
    Il est certain que la position de L. FABIUS au sein du gouvernement présent , va « booster » toutes les initiatives en faveur de Rouen lorsque cette ville se trouvera en concurrence avec Amiens. Ne faut-il pas regretter malheureusement, le manque de conviction de certains Ministres élus de droite ( je pense à G. de Robien ) pour pousser certains dossiers ( dont le TGV , le « barreau « … et d’autres ) dans une époque ou nous pouvions être mieux entendus qu’aujourd’hui. ? Gouverner c’est prévoir n’est-ce pas? or, le facteur ne passe qu’une fois .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*