Ce que l’on ne vous a pas dit à propos du tramway…

document de Jacques Lessard, maire-adjoint en charge des finances

document de Jacques Lessard, maire-adjoint en charge des finances

COMMENT PAYER LE TRAMWAY ?

« La construction du tramway (200 M€ dont 100 M€ pour une seule ligne) ne se sentira pas sur le budget d’Amiens métropole ! » G.Demailly

Gilles Demailly nous prend pour des imbéciles ou, naïvement croit-il lui même aux ineptiestramway OJ qu’il professe. Son adjoint aux finances, plus sérieux mais tout aussi évasif, a cependant fourni un superbe tableau (publié ci-dessus), projeté lors du vote du budget d’Amiens Métropole qui détruit cette illusion.

Pas un élu, selon mes informations, n’a demandé d’éclaircissements !

Les voici :

  1. « Améliorer les recettes des usagers des transports en commun » du budget signifie en langage Lessard, augmenter les recettes des usagers, c’est-à-dire, augmenter le prix du billet et des différents abonnements. En clair, prendre le tram coûtera plus cher que prendre le bus.
  2. Par « Limiter l’évolution des dépenses de fonctionnement et de personnel du budget principal », il faut entendre que le budget d’Amiens Métropole devra, pour être équilibré avec la saignée tramway, prévoir des économies de personnel, des coupes dans les dotations au fonctionnement de l’administration, des coups de rabots sur l’ensemble des subventions aux associations éducatives, sociales, culturelles, sportives et autres.[1]
  3. Il faut entendre par « Améliorer les recettes des usagers des services métropolitains », augmenter les tarifs de tous les services fournis par la métropole comme : les tarifs de l’eau, de l’assainissement, des ordures ménagères ; des équipements sportifs : comme le Coliseum, culturels : comme le Safran ou Tati. Au lieu de redonner du pouvoir d’achat aux ménages, la politique tramway assèche un peu plus le porte-feuille de la ménagère!
  4. Plus subtile est la proposition N°4 : « Améliorer le rendement de la fiscalité » Monsieur Demailly et son adjoint aux finances pensent cultiver l’impôt comme un champ de blé qu’il suffirait de pourvoir en engrais pour augmenter la récolte. Hélas, pour améliorer «  la récolte du blé fiscal« , il n’est d’autre moyen que d’augmenter les taux  de la fiscalité qui sont, à Amiens Métropole, déjà au zénith !

Cette fois au moins Gilles Demailly est honnête, il ne promet plus de ne pas augmenter la fiscalité, il se contentera d’en améliorer la rentabilité ! Les simulations produites par le service des finances prévoient une augmentation de 8 à 15 Millions € chaque année.

  1. « Maitriser la programmation des investissements » signifie plus simplement : bloquer tous nouveaux investissements, notamment ceux indispensables à la création d’emplois comme le réseau à très haut débit pour les entreprises, les logements, les zones d’activité, les bureaux d’accueil des entreprises ou les activités tertiaires.

La soi-disant maîtrise des investissements, c’est d’abord l’assèchement des crédits d’entretien qui, comme aujourd’hui, laisse peu à peu la ville s’enfoncer dans la paupérisation, le délabrement de ses immeubles, de ses cours d’eau, de ses parcs et jardins, de ses équipements publics…

Décidément NON !

Le temps n’est pas venu du tramway à Amiens qui a besoin, en urgence, d’autres priorités pour l’emploi, le cadre de vie et l’attractivité. Le chômage éradiqué, il sera facile alors d’investir dans un tramway au service d’une ville en essor.



[1] Je prévois aussi de faire des économies, mais pour faire baisser les impôts et redonner du pouvoir d’achat aux ménages et des capacités compétitives aux entreprises en même temps que favoriser les investissements créateurs d’emplois.

3 réflexions au sujet de « Ce que l’on ne vous a pas dit à propos du tramway… »

  1. Je m’étonne de la part d’un ancien universitaire (GD) qui enseignait à nos enfants et adolescents pré-adultes, aussi peu de savoir faire en matière de vie économique et sociale.
    J’ai souvent entendu de la part de mes parents qu’un sou, c’est un sou! J’en ai retenu la leçon pour moi-même, mes enfants, l’association que je dirige et toutes les personnes que j’ai eu la chance de former(environ 12 000).
    Mais quand ce sou ne vous appartiens pas, il s’avère plus facile de le dépenser au nom de tous !
    C’est le cas de GD qui n’a aucun sens des responsabilités entrepreneuriales en dépensant ce qu’il n’a pas plutôt que de créer avec ce qu’il a !
    Maintenant, sait-il gérer avec ce qu’il a ?
    Je n’en ai aucune preuve.
    Hier et Demain, annoncera-t-il des économies de fonctionnement ou plutôt un meilleur fonctionnement de ses services?
    Le coût de fonctionnement a augmenté et ce ne sont pas les contrats aidés qui solutionnerons le problême.
    La non responsabilité de prendre des décisions ne sert aucunement la cause de personnes au chomage et qui attendent que cela bouge !
    Y-a-t-il un chef à Amiens Métropole ?
    Non.
    Y-a-t-il un manager facilitateur ?
    Non.
    Y-a-t-il simplement un homme qui écoute et fait en sorte de soulager son voisin ?
    Non.
    J’arrête ici Olivier, car en tant que retraité je m’inquiète pour mes 4 enfants, ma dernière va bientôt travailler en Allemagne sur un poste trés important .

  2. La ville d’Amiens ainsi que les élus essaient de nous embobiner au fur et à mesure des mois qui passe, en ce qui concerne l’achat du tramway.

    A quoi bon dépenser des centaines de millions d’euros pour qu’en definitif on paie le billet de tramway plus cher que celui de bus ?
    A quoi bon payer un tramway, même avec des subventions pour qu’en réalité les prix des loisirs augmentent considérablement ?
    A quoi bon avoir refait tout le centre ville pour ensuite casser, demolir pour y implanter le tram ?

    Il est vraiment temps que tout cela change !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*