Billet d’humeur : Quand les horaires de train déraillent…

Depuis plusieurs années, on nous dit que la ligne Paris-Amiens est malade.

On nous avait promis que les nouveaux horaires permettraient une meilleure ponctualité du trafic, qu’une concertation serait organisée avec les élus et les représentants d’associations d’usagers.

Or, rien n’a été fait en ce sens. Les nouveaux horaires, les nouveaux arrêts nous ont été imposés. Aucune concertation n’a eu lieu.

Et depuis le 11 décembre 2011, date de l’entrée en vigueur des nouveaux horaires, les retards continuent de s’accumuler. A ceux-ci s’ajoutent les nouveaux arrêts, devenus pratiquement systématiques à Clermont-de-l’Oise et à Saint-Just-en-Chaussée, qui allongent d’une dizaine de minutes le trajet des Amiénois…quand tout va bien. Ces arrêts se traduisent également par une sur-occupation des voitures, notamment le lundi matin.

Hier, j’avais rendez-vous avec le nouveau directeur général de la SNCF Picardie.

Je lui ai fait part des revendications des usagers de la ligne Amiens-Paris qui souhaitent surtout une meilleure ponctualité des trains et une augmentation du nombre de voitures en cas de forte affluence.

Je lui ai rappelé la nécessité de maintenir un service de qualité et mes différentes interventions dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale sur ce point (ma question écrite du 15 février 2011 à Madame la ministre des Transports : http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-100367QE.htm )

Plus de 7600 usagers d’Amiens métropole prennent ce moyen de transport pour travailler à Paris. Ces allers-retours quotidiens sont des contraintes acceptées pour privilégier un cadre de vie agréable. Encore faut-il que la SNCF améliore la ponctualité de ses trains !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*