Rencontre avec le directeur de l’Agence Régionale de Santé

Pour la pérennité de notre système de santé, nous avons un devoir de qualité, d’accessibilité et de performance économique. 

Mercredi dernier, j’ai rencontré le nouveau directeur de l’Agence Régionale de Santé (ARS), Monsieur Dubosq, pour prendre connaissance de la politique de santé qu’il compte mener sur notre territoire. C’était également l’occasion de lui apporter mon analyse sur un sujet que je maîtrise bien.

Nous sommes tous deux d’accord sur la disparité de l’accès aux soins en Picardie. La circonscription Amiens métropole – canton de Boves est particulièrement bien lotie avec un centre hospitalier et universitaire performant et un grand nombre de médecins généralistes et spécialistes sur la métropole amiénoise.

Cela n’est pas le cas pour l’ensemble de la Picardie, voire de la Somme. Dans certains cantons de notre département, on compte un seul médecin généraliste ! Les Conseils général et régional, par soucis d’économie, ont amputé le budget du CHU en supprimant leurs subventions pour l’usage de l’hélicoptère, moyen le plus performant d’accéder aux patients qui nécessitent une prise en charge rapide par une équipe chirurgicale.

Le directeur de l’ARS m’a fait part des grandes difficultés financières auxquelles notre CHU devra faire face ces prochaines années. Il y aura des conséquences indéniables sur l’investissement. Nous pouvons tout de même compter sur des équipes performantes et des services qui font la fierté de notre hôpital public dans le domaine de la Recherche et de la qualité des soins aux patients. Je pense, bien sûr, à mon ami et collègue, le Professeur Devauchelle et à son service qui ont réalisé la première greffe du visage. Ils participent au rayonnement de notre hôpital.

Le sujet qui me préoccupe le plus concernant notre hôpital, c’est bien son accessibilité. A quoi cela sert-il d’avoir des équipes et un outil performant sans que les patients puissent y accéder ? Je ne cesse d’en parler mais il est important qu’une décision soit prise.

A partir de cette année, commencera le transfert des services du CHU nord au CHU sud. Comment va-t-on y accéder en voiture ? La circulation est déjà assez dense avec, en plus, le passage des habitants du Val de Selle par l’avenue du Golf pour se rendre à Amiens ou au centre commercial.

Une solution urgente doit être trouvée entre nos collectivités territoriales. Je vous invite à lire un de mes articles à ce sujet : « Il y a aussi des socialistes qui savent travailler pour l’intérêt général !!! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*