Mon projet – 5° et dernière partie

licorne mégacité OJCONCLUSIONS PROVISOIRES

La crise et la rigueur qu’elles entraînent nous contraignent à repenser nos méthodes, à ordonner nos objectifs, à définir nos priorités.

En France, à la différence des systèmes anglo-saxons (et même si les textes prévoient autre chose), nous avons l’habitude d’examiner les dépenses souhaitables et d’imaginer les recettes correspondantes. La dette sert de variable d’ajustement à cet exercice budgétivore.

Ce que je propose est l’inverse. En votant d’emblée une baisse des recettes ajustées au possible comme au souhaitable pour les contribuables, je propose de créer une contrainte forte pour les dépenses puisque la dette sera nécessairement limitée car il est interdit aux collectivités territoriales d’emprunter pour financer leur fonctionnement.

Ayant fait cet indispensable effort budgétaire, il sera plus facile de proposer de manière crédible des politiques qui sans cela resteraient des promesses électorales qui, selon la formule, n’engagent que ceux qui les écoutent.

J’aurais l’occasion de revenir semaine après semaine sur ces analyses et propositions pour tenir compte des objections comme des propositions alternatives, ayant cherché, en ce début de campagne électorale à poser d’emblée le débat principal : quelle politique pour l’emploi souhaitons-nous et avec quels moyens ?

3 réflexions sur « Mon projet – 5° et dernière partie »

  1. J’ai lu l’ensemble de cette new letter et je suis agréablement surpris par l’ensemble des projets parfaitement réalistes et concrets. Que les Amienois redecouvre leur vrai ville et ne retombons pas pas periode « Lamps » Merci et a se voir prochainement

  2. Bonjour,

    Je suis surpris de voir enfin quelqu’un qui réfléchit à l’Avenir du notre ville, qui est restée à l’abandon depuis 5 ans. Ce n’est pas difficile de faire des choses utiles et non tout est rien! Il faut aller à l’essentiel et écouter les Amienois! à Amiens c’est l’emploi qui manque, les entreprises ont casi disparue, Pourquoi? car pas de dynamisme! les boutiques ferment une aprés l’autre! Pour gagner il faut se rassembler! et avoir une vrai équipe derrrière.
    Je vous souhaite bon courage dans votre combat!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*