Motion d’Olivier Jardé, Président départemental du Nouveau Centre de la Somme

Notre Congrès National du 25 février est d’une importance capitale. J’y défendrai la motion suivante :
Le Nouveau Centre est né après l’élection présidentielle de 2007 dans des conditions d’extrêmes tensions entre ceux qui souhaitaient le fondre dans l’UMP et ceux qui étaient, déjà, tentés par le « ni droite ni gauche » de François Bayrou.
Nous avons voulu rester fidèles à nos valeurs, à nos objectifs pour la France, à notre histoire. Contrairement à ce que pense François Bayrou, la démocratie exige une droite et une gauche mais elle ne les oblige pas à s’opposer idéologiquement sur tout. Chercher le plus petit dénominateur commun ne s’appelle pas une politique mais un retour aux moeurs d’un passé révolu.
Le Nouveau Centre veut représenter, à sa manière, la part européenne, décentralisatrice ouverte, humaniste et sociale de la majorité présidentielle. Il y retrouve souvent nombre d’élus UMP moins libres que nous pour affirmer fortement ces valeurs.
En revendiquant sa singularité, le Nouveau Centre ne cherche pas à diviser mais à élargir et enrichir la majorité présidentielle : c’est pourquoi il refuse de se fondre dans l’UMP au risque de s’y dissoudre.
Par ailleurs, une candidature qui nous marginaliserait, mettrait en danger notre existence-même.
C’est pourquoi je souhaite que notre Congrès :
– Confirme que demain comme hier il ne saurait se rallier à un Centre par une posture hasardeuse, qui accepterait, in fine, l’éventualité de collaborer avec un gouvernement de gauche.
– Trouve prématuré tout appel à soutenir la candidature de Nicolas Sarkozy alors que nous ne connaissons ni ses intentions ni son programme.
– Confirme en revanche, que demain comme hier, le Nouveau Centre est prêt à former une majorité présidentielle avec l’UMP et le Parti radical dès lors qu’un dialogue constructif aura permis que nos valeurs, nos objectifs et notre place dans cette majorité soient clairement définis avec nos partenaires.
C’est tout naturellement à l’issue de ce dialogue abouti que nos militants et sympathisants pourront légitimement se mobiliser autour du Président de la République en comprenant le sens de leur soutien et les motifs de leur engagement.

Cher Monsieur, Chère Madame,

Notre congrès se réunira le 25 février prochain. Ce sera un rassemblement important pour l’avenir de notre mouvement.

Il me semble que notre parti, le Nouveau Centre, ne gagnerait rien par un score qui nous marginaliserait. Il ne bénéficierait en rien si nous décidions de soutenir le Président de la République qui n’a ni présenté sa candidature, ni son programme.

Enfin, rien ne justifie un ralliement à François Bayrou dont les idées inchangées ont justifié en 2007 notre propre choix et la création du Nouveau Centre.

Par la motion que vous trouverez en pièce jointe, je propose, à l’inverse, qu’un dialogue s’engage avec les partenaires de la majorité présidentielle pour que nos idées et nos valeurs prennent toutes leurs places dans cette campagne et légitimisent notre participation et notre soutien.

Si vous en êtes d’accord, je vous remercie de bien vouloir signer cette motion. Je suis à votre entière disposition soit par mail, soit par téléphone.

Sentiments dévoués,

Olivier Jardé,

Député de la Somme, Président départemental du Nouveau Centre

03 22 09 31 31 / 01 40 63 71 51

Contact : 0322093131 / 0140637151

ojarde@assemblee-nationale.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*