Crédibilité – Je serai avec vous demain… Pour l’emploi !

Parce que rien n’est possible sans une dynamique de l’emploi, c’est à cette tâche que je me consacrerai d’abord. De l’emploi dépendent les revenus des personnes, comme la richesse du territoire.
Après la guerre, les activités se concentrent sur la région parisienne et le géographe Jean-François Gravier (1915-2005) publie en 1947 «Paris et le désert français» qui fait prendre conscience d’une France qui se désertifie au profit de la seule capitale.
Cette situation se reproduit : Amiens Métropole est plus coincée que jamais entre ce Grand Paris et Lille Métropole.

Abandonnée par la Région qui ne lui consacre plus aucune politique propre, par le Conseil général qui lui ôte les financements essentiels des Grandes Ecoles, de la culture et du sport. Par une politique métropolitaine sans cap ni projet, Amiens Métropole, notre ville, voit ses usines fermer, ses habitants emplir les trains vers Paris, ses meilleurs étudiants réfléchir à faire leurs études ailleurs.

Pour enrayer cette destinée fatale, il faut, comme hier, qu’une politique nationale d’aménagement du territoire prenne en charge le Bassin Parisien pour accompagner la réalisation du Grand Paris et sans que le premier s’étiole pour que le second s’accomplisse !

Ce sera mon premier combat : obtenir de l’Etat une politique du Bassin Parisien associant Reims et Orléans avec Amiens, pour obtenir les décentralisations nécessaires et les avantages pour nos zones d’activité.

Mais cette politique nationale ne servirait à rien si, sur place, l’emploi n’était pas une vraie priorité.

Pour qu’Amiens Métropole redevienne compétitive en France, il est indispensable de baisser les impôts des ménages pour leur redonner du pouvoir d’achat et de limiter la fiscalité sur les entreprises.

Pour qu’elle puisse tirer parti d’une politique du Bassin Parisien, il est nécessaire que soit relancée une dynamique, aujourd’hui cassée, sur nos zones d’activité de Gare la Vallée, Boréalia et Montières.
Il faut que soit reprise au plus vite la stratégie des nouvelles technologies abandonnée maintenant à un opérateur privé qui ne crée plus aucun emploi.
Il est obligatoire enfin que soit mise en place une politique d’offre de bureaux en blanc pour répondre à toutes les opportunités d’installation d’entreprises.
En mobilisant à Amiens Métropole toutes nos forces pour l’emploi, nous serons en état d’accueillir une politique nationale du Bassin Parisien que nous obtiendrons par la mobilisation de tous.

Je m’y consacrerai totalement.

Article publié dans mon journal de campagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*