Courrier et réponse à une femme privée d’emploi

Vous proposez quoi ? Vous car le chômage est une gangrène  que l’on traîne depuis plusieurs années alors a moins d’un miracle et comme je ne crois pas au miracle, pour moi c’est réglé la droite a été au pouvoir depuis plus de 15 ans et elle n’a pas réglé. Je suis certaine que l’euro a été, nous a mis dans cette situation vous n’avez pas écouté les français on avait dit non a l’euro aujourd’hui on paie la folie d’un choix a l’euro plutôt qu’à rester en francs ce qui était notre meilleur moyen de gardez notre pouvoir d’achat aujourd’hui a part une révolution et des descentes dans la rue. Quelques ce soit la droite ou la gauche vous ne pourrez en aucun cas rétablir la situation dans laquelle est la France il rejette tout a plat limité les mandats à1 non renouvelable. Laissez la place au plus jeune pourtant j’ai 57 ans je suis au chômage j’ai eu 6 enfants et je galère aujourd´hui le maire de la commune est président du conseil général et le maire de Flixecourt il a deux mandats depuis x temps et ne peut rien pour moi et il va se représenter donc vous dites quoi a ça et qui croire aujourd’hui a part le piston plus rien ne marche.  Moi je dis stop a tous ces abus niveau politique c’est une honte je cherche un travail d’hôtesse d’accueil ou de standardiste ou au télépéage  sur l’autoroute mais rien rien. Voilà mon ressenti sur la politique d’aujourd’hui a moins de me faire changer d’avis avec des choses concrètes je ne vois pas comment ça changerait.

Madame D.

 

Bonjour Madame,

Je comprends votre détresse due à votre situation mais, vous le savez bien, ni la politique ni les politiques ne peuvent s’occuper de chaque français pour traiter les problèmes particuliers : seuls les politiciens démagogues vous promettront cela avec les problèmes que nous connaissons ensuite.

Les hommes politiques sont élus par les français et quelles que soient leur volonté, ils ne peuvent faire ce que les français refusent: Vous avez vu les manifestations contre les retraites, contre l’augmentation du nombre de taxi ou la moindre réforme de la SNCF ! Sur le moindre changement à un des nombreux statuts qui organisent la vie sociale française, les français manifestent, font grève et bloquent le pays ! Que peuvent faire les politiques ?
Le politiques  qui veut réformer est vite un dictateur qui impose ses choix, mais s’il ne fait rien, (ce que vous lui reprochez) c’est un bon à rien ou pire, un vendu !
 
Il est vain de penser que les politiques vont changer, si les français eux-mêmes, ne changent pas ! Seules des réformes progressives mais fortes et longuement expliquées pourront modifier les choses. Il ne suffit pas de changer de président et de croire que le plus démagogique en promesses sera le plus efficace, c’est l’inverse qui se produira, comme vous l’avez constaté avec François Hollande à Paris ou Gilles Demailly à Amiens! Il faut espérer qu’un jour les français comprendront que les promesses démagogiques sont le plus bel outil pour creuser la tombe de leurs espérances.
 
Vous pensez que sans l’euro nous serions mieux.
Sur quoi vous basez-vous pour dire cela ? Pensez-vous que l’Angleterre va mieux ? Elle n’a pas l’euro et son gouvernement bloque les salaires, les retraites et les services publics. Je suis certain que vous ne souhaiteriez pas être Russe, ni Américaine car la situation des plus faibles est, dans ces pays, plus tragique que chez nous.
Sans l’euro plus personne ne nous prêterait les 80 Milliards dont nous avons besoin cette année pour payer le déficit de la sécurité sociale, nos retraites, nos fonctionnaires et nos administrations ou renflouer nos banques pour que votre épargne ne soit pas aspirée par la tourmente mondiale. En 1983,  M. Mitterrand a dévaluer 3 fois en 1 an le franc. Cela signifiait que votre travail, votre pouvoir d’achat baissait à chaque dévaluation et que vous vous appauvrissiez.
Que faut-il faire contre le chômage ?
Comme ceux dont le chômage est moins élevé que le nôtre, c’est-à-dire faire que les entreprises gagnent de l’argent pour pouvoir embaucher plutôt que de s’exiler pour survivre. Plus on taxe les entreprises, moins elles peuvent embaucher, moins elles peuvent investir, innover et plus on taxe les dividendes et moins elles peuvent attirer les investisseurs car ceux-ci sont comme nous : ils préfèrent placer leur argent là où il rapportera le plus pour mieux préparer leur retraite car les retraités du monde entier, avec leur fonds de pension, sont les premiers investisseurs du monde actuel.
 
Qu’est ce que je propose pour Amiens :
  • Faire de la lutte contre le chômage une priorité avant même la sécurité pourtant si importante et avant, bine sur, tous ces investissements qui coûteront cher au contribuable comme le Tramway (7% des Amiénois utilisent le bus pour se déplacer et 58% la voiture !), la Citadelle qui est un projet (intéressant mais coûteux) d’urbanisme sans nécessité immédiates, la quatrième piscine etc…
  • Pour aider les entreprises à retrouver de la compétitivité immédiate, faire revenir le versement transport à ce qu’il était en 2008 et économiser ainsi 15 Millions d’euros. Baisser les taxes foncières qui les frappent comme elles frappent aussi toute la population car les offices HLM paient le versement transport et les impôts fonciers et les répercutent sur leurs locataires.
  • Pour compenser cette perte de recettes, diviser par 3 le nombre des adjoints au maire et leur cabinet. Il s’agit moins de faire des économies que de donner l’exemple. Amiens a besoin de moins d’adjoints puisque Amiens Métropole a repris l’essentiel des fonctions autrefois attribuées à la ville.
Ayant donné l’exemple le maire pourra demander un effort de même nature aux administrations et aux associations subventionnées.Ces économies financeront, comme je l’ai dit, la compétitivité des entreprises et le pouvoir d’achat des familles. Elles permettront aussi de financer les investissements indispensables pour récréer l’attractivité de notre ville.
Son entretien d’abord, qui va à « vau-l’eau », la réalisation des zones d’activité abandonnée, des bureaux pour accueillir de nouveaux services attirés par une fiscalité en baisse.

Je souhaiterais aussi relancer la ville dans les métiers des nouvelles technologies avec un réseau à très haut débit pour Internet. L’équipe de Gilles de Robien avait créé 4 000 emplois en 2006 sur ces innovations.

 
Pardonnez-moi, Chère Madame, cette réponse fort longue mais le sujet est difficile si, comme je l’ai souhaité, on ne veut pas se contenter de bons mots et de vaines promesses.
Je reste à votre disposition pour poursuivre ce dialogue et vous souhaite de trouver rapidement l’emploi que mérite votre engagement et votre pugnacité.
 
Votre dévoué
Olivier Jardé
 
 
 

 

3 réflexions au sujet de « Courrier et réponse à une femme privée d’emploi »

  1. Respect à vous Monsieur Jardé qui avait eu le courage de publier cette lettre et d’y répondre tout mon soutien pour vous dans votre campagne municipale

  2. Excellent post. Je vérifiais sans cesse ce blog et je suis impressionné! Informations extrêmement utiles spécialement la dernière partie :) je me soucie d’une telle information beaucoup. Je cherchais cette info pour certain un temps très long. Merci et bonne chance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*