Compte-rendu de la réunion sur la culture

20170327_193416

Cher(e) ami(e),

Veuillez trouver ci-joint le compte-rendu de la réunion sur la culture.

Amitiés,
Olivier Jardé

 

COMPTE RENDU DU FORUM CULTURE DU 27 MARS 2017 :

 La culture relève davantage de l’être que de l’avoir. Elle est, à ce titre, la clé du progrès et de l’innovation dans notre société et doit donc être prioritaire dans une société de la connaissance. À l’heure des grands défis, des doutes et des questions qui se posent à notre monde, la culture est ce qui permet de se projeter dans l’avenir. Elle est pour chaque individu

un moyen de mieux comprendre le monde, de s’émouvoir, de réfléchir grâce aux créateurs, aux artistes, aux intellectuels, d’atteindre quelque chose de l’ordre du sensible. Aussi, la culture n’est pas le simple chapitre d’un programme politique, elle est la composante de notre projet pour la Nation. Dans la France «morcelée» d’aujourd’hui, elle est un moyen, grâce aux artistes, de retisser du lien. Car l’être humain est un être d’émotion. La culture constitue un facteur d’intégration et de cohésion nécessaire à la reconstruction du pacte républicain, ce qui invite à la reconnaissance des identités culturelles. Le premier travail d’une dictature est de supprimer la culture de façon à façonner l’identité choisie.

Il est ressorti du forum qu’il faut :

– La nécessité d’affirmer la place de l’artiste dans la société et lui reconnaître un statut avec la singularité de l’intermittence. Par sa création, il constitue le patrimoine de demain. S’il n’y a pas de création, nous n’aurons pas de patrimoine futur.
– Agir pour la démocratisation culturelle.
– Inscrire l’enseignement ainsi que l’éducation artistique et culturelle au rang de nos priorités. À commencer par la lutte contre l’illettrisme qui augmente dans notre pays et qui est un facteur de recul culturel.
– Agir pour la diversité culturelle. Il est important de préserver la liberté de penser.
– Protéger et promouvoir nos patrimoines y compris de façon moderne comme le fait le laboratoire MIS (Modélisation Information  Systèmes) de l’Université Picardie Jules Verne qui numérise l’ensemble de la cathédrale Notre Dame d’Amiens. Notre ville a une tradition de marionnettes. L’association «ché panses vertes» est en train d’inventer des marionnettes virtuelles alliant la tradition du passé de notre ville et les technologies d’avenir.
– Encourager la création et soutenir l’innovation, y compris le numérique comme nous le faisons avec l’Ecole Supérieure d’Art et de Design (ESAD) d’Amiens, dont une élève vient d’ailleurs de réaliser le logo de notre nouvelle région Hauts de France (Picardie-Nord-Pas de Calais).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*