La gauche a abandonné l’ESIEE, avec Laurent Wauquiez, nous l’avons sauvée !

Mes accointances politiques avec Laurent Wauquiez ne datent pas d’hier. Nous nous appréciions déjà lorsque nous étions tous les deux sur les bancs de l’hémicycle mais notre travail conjoint s’est accentué depuis qu’il a été nommé aux fonctions de ministre de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur.

En tant qu’universitaire et chercheur, je m’intéresse particulièrement aux questions liées à ces domaines. Depuis 2006, je suis, chaque année, nommé rapporteur pour le budget de la recherche et de l’enseignement supérieur, dans le cadre de l’examen de la loi de finances. Mais c’est également dans une approche de politique locale que j’ai fait appel à notre ministre.

L’ESIEE-Amiens est une école d’ingénieur qui offre une solide formation aux 400 étudiants qui l’ont intégrée et de nombreux débouchés, grâce au travail de cette école en étroite collaboration avec les entreprises partenaires. 70 % des diplômés de cette école trouvent un emploi dans les deux mois après l’obtention de leur diplôme et 45 % des élèves sont picards.

Sur son budget de 6 millions d’euros, 30 % proviennent des collectivités, 26 % des familles et 24 % de la CCI Amiens-Picardie.

À partir de 2009, le Conseil général de la Somme et le Conseil régional de Picardie se sont désengagés financièrement pour des raisons politiques. Pour 2010, le Conseil régional est revenu à un niveau de subvention conséquent, suite à l’engagement de cette école de se rapprocher de l’université Picardie-Jules Verne. Néanmoins, ces quatre dernières années, le Conseil général a supprimé sa subvention de 800000 euros. Cette politique a engendré de graves perturbations dans l’équilibre financier de cette école.

Afin de pérenniser le maintien de notre seule école d’ingénieur, importante pour l’attractivité de notre territoire, j’ai fait appel au Gouvernement pour qu’il contractualise avec l’ESIEE et qu’il négocie une dotation ministérielle complémentaire de ces fonds. Dans un même temps, cette école s’est engagée dans un partenariat opérationnel à la fois avec les industriels régionaux et nationaux, dans le but d’amener des activités publiques-privées sur la Picardie, mais également avec l’université de Picardie-Jules Verne.

C’est ça le travail d’un député, savoir trouver des solutions à Paris pour améliorer la situation de sa circonscription, au nom de l’intérêt général.

Ce soir, nous réserverons un accueil chaleureux et amical à Laurent Wauquiez qui interviendra à Amiens, pour évoquer la situation des classes moyennes. Je compte sur votre présence salle Valentin Haüy, 93 rue Valentin Haüy, à 19 heures 30 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*