Analyses

En dépit des vents contraires et d’une circonscription difficile, je vire en tête au premier tour et j’en remercie les 15 000 électeurs qui m’ont fait confiance.

Le score élevé du Front National traduit, ici aussi, l’exaspération de beaucoup de nos concitoyens à voir les élites refuser de traiter avec efficacité les divers problèmes identitaires de la société française.

Il ne s’agit ni de racisme et encore moins de fascisme mais simplement de retrouver des valeurs communes, des modes de vie similaires, une sérénité du quotidien qui permettrait des cohabitations moins rugueuses.

Fidèle à mes valeurs humanistes, je condamne toujours ce qui peut déboucher sur le mépris de l’autre sous quelques formes que ce soit, mais je pense qu’il est temps d’avoir un débat serein sur ce que nous voulons faire pour refonder une identité française, certes riche de ses mélanges, mais refusant que cette diversité ne débouche sur des communautarismes qui s’installent peu à peu et que conforterait demain un vote des étrangers aux élections locales.

Le vote du second tour, décisif, va se jouer sur les reports de voix du Front National et du Front de gauche, peut-être même, tel ou tel vote apparemment marginal fera-t-il le score final !

Extraordinaire alchimie des urnes où les passions font exploser les raisonnements car l’envie de faire perdre l’emporte sur celle de gagner.

Les politiques proposées par le Front de Gauche sont à l’exact opposé de celles du parti socialiste. François Hollande n’a repris aucune des propositions de Mélenchon. Pire, il vend de le faire battre à Henin-Beaumont par un socialiste sans reconnaissance pour les 11% de voix apportées sans réserve à la Présidentielle. Que vont faire les électeurs du Front de gauche de notre circonscription où ils ont fait un bon score ?

Le Front National se veut plus à droite que la droite mais dans une stratégie étrange il préfère souvent la faire battre au profit de la gauche.

Ce qui m’étonne le plus c’est combien il est peu question d’Amiens dans tout cela. Je comprends bien qu’une élection nationale n’est pas une élection locale mais pourquoi avoir choisi des circonscriptions pour avoir des députés attachés à leur territoire pour ensuite n’en faire que des cueilleurs de vote pour leur groupe à l’Assemblée nationale ?

N’hésitez pas à me communiquer vos propres analyses, elles me seront très utiles.

2 réflexions au sujet de « Analyses »

  1. Olivier

    Je pense qu’il faut continuer ta camapgne sans rien changer.
    Reste tel que tu es.
    Je pense que la victoire sera au bout du chemin si dur soit il

    Bernard

    • Le 11 juin 2012 à 22 h 22 min, Leclercq a dit:
      Votre commentaire est en attente de modération

      Olivier

      Je pense qu’il faut continuer ta camapgne sans rien changer.
      Reste tel que tu es.
      Je pense que la victoire sera au bout du chemin si dur soit il

      Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*