L’anti-sarkozysme a gagné

L’anti-sarkozysme a gagné mais la vague rose annoncée depuis des mois n’a pas eu lieu car les Français, réticents aux promesses, ont été près de 50% à craindre la suite.

Je dis près de 50% car, si les bulletins blancs, plus nombreux que jamais, avaient été comptabilisés comme « exprimés », l’élection de François Hollande aurait été acquise sans majorité absolue. Lire la suite